Divers

Lait infantile : nous répondons à toutes vos questions

comment choisir le bon lait infantile pour son bébé - magasin bio pour bébé à casablanca livraison partout au Maroc

Il existe de nombreux types de lait qui peuvent être donnés à un nouveau-né : vos doutes et tous les conseils des pédiatres

Le meilleur lait pour un bébé est celui de sa mère. En fait, pour la croissance idéale de l’enfant, le lait doit satisfaire certains besoins.

Dans les cas où il n’est pas possible de poursuivre la meilleure option qu’est l’allaitement, des laits formulés sont proposés et qui tentent de se rapprocher des caractéristiques spéciales et uniques du lait maternel.

Types de lait infantile

Nous examinons ci-dessous les caractéristiques des types de lait maternisé, du lait de vache proprement dit et des laits de chèvre :

Dans les formules de démarrage (lait de vache ou de chèvre), destinées aux enfants jusqu’à 6 mois, de plus en plus de travaux ont été réalisés ces dernières années pour limiter la teneur en protéines (jusqu’à 3 fois inférieure à l’original, dans le cas du lait de vache), l’équilibre entre la caséine et les protéines sériques, ainsi que l’intégration d’acides gras polyinsaturés, de nucléotides, d’oligosaccharides, de minéraux et de vitamines.

Dans les formules de suite (toujours dérivées de la vache ou de la chèvre), qui conviennent aux enfants âgés de 6 à 12 mois, la quantité de protéines augmente légèrement par rapport à la formule originale, mais on procède surtout à un enrichissement en fer. Après 6 mois, ce minéral peut devenir déficient et exposer l’enfant au risque d’anémie.

Les préparations de croissance (actuellement uniquement à base de lait de vache) sont destinées aux enfants âgés de 1 à 3 ans, avec une teneur limitée en protéines et complétées par du fer, du zinc, des acides gras essentiels et des vitamines.

Le lait de vache en tant que tel, selon l’Organisation mondiale de la santé, ne devrait pas être proposé aux enfants avant l’âge de 12 mois, précisément en raison de sa profonde différence avec le lait maternel en termes de protéines et de la qualité des graisses et des sucres qu’il contient, qui sont évidemment spécifiques à chaque espèce. L’utilisation précoce du lait de vache peut en effet surcharger les reins par un excès de protéines et de sels minéraux, augmenter le risque d’obésité et induire des micro-hémorragies intestinales.

Le lait de vache disponible dans le commerce, qui n’est pas spécifiquement destiné aux nourrissons, se présente sous différentes formulations, principalement divisées en lait entier, demi-écrémé et écrémé. La différence réside essentiellement dans la quantité de matières grasses qui est retirée du lait entier.

Le lait de chèvre est utilisé dans les aliments pour bébés, notamment dans les zones pastorales du bassin méditerranéen. Par rapport au lait maternel, le lait de chèvre contient un excès de protéines (comme le lait de vache), des quantités insuffisantes d’acides gras polyinsaturés, de vitamines (B12 et folates) et de fer, ce qui le rend inutilisable pendant la première année de vie. Les préparations à base de lait de chèvre peuvent être utilisées comme alternative aux préparations à base de lait de vache, par exemple lorsqu’une meilleure digestibilité est requise, mais ne doivent pas être utilisées comme traitement d’une allergie aux protéines du lait de vache.

Lait entier et demi-écrémé

La différence entre les deux types de lait, entier et écrémé, réside dans leur teneur en graisses et donc en calories. Le lait entier contient 3,6 g de matières grasses pour 100 g de lait, tandis que le lait demi-écrémé, comme le terme lui-même l’indique, a été allégé et contient 1,6 g de matières grasses pour 100 g de lait.

En revanche, leur teneur en protéines et en calcium est la même. Le lait entier, contrairement au lait demi-écrémé, contient plus de vitamine A (37µg contre 19µg). Même si vos enfants ne sont pas en surpoids, je vous conseille de consommer du lait demi-écrémé. Les graisses et les calories supplémentaires du lait entier peuvent s’ajouter à un régime déjà riche en graisses, comme c’est souvent le cas chez nos enfants.

Au lieu du lait UHT, c’est-à-dire du lait à longue durée de conservation, préférez le lait pasteurisé si possible. La pasteurisation, contrairement à la stérilisation, permet au lait de conserver toutes ses propriétés organoleptiques et est donc plus riche en vitamines et plus savoureux.

Quand passer au lait frais ?

Il est conseillé, après le lait de suite, d’utiliser un lait de croissance qui est certainement plus proche du lait maternel. Cependant, après l’âge d’un an, il est possible d’utiliser du lait frais entier (il n’y a aucune raison qu’il soit partiellement écrémé), à condition que – au moins jusqu’à la fin de la deuxième année – il soit suffisamment dilué (50% de lait, 50% d’eau), et convenablement complété : il faut ajouter au moins des sucres, des maltodextrines normales ou meilleures dans un pourcentage de 5%, apportant calcium, fer, vitamines, pour compenser la pauvreté relative du lait de vache.

Que dois-je faire si mon enfant refuse de boire du lait de croissance ?

Le bébé ne rejette pas le lait infantile en tant que tel, mais le changement, c’est-à-dire le fait de quitter le lait maternel réconfortant pour passer à quelque chose de différent et d’inconnu.

Le lait de croissance est certainement un produit adapté à cette transition (le lait de vache éventuellement dilué devrait plutôt être entier, mais il conserverait encore diverses caractéristiques qui ne conviennent pas exactement à un enfant de cet âge), mais il arrive souvent que les bébés le refusent s’ils sont allaités au sein.

Nous recommandons deux stratégies : la première consiste à essayer de tirer le lait à d’autres moments de la journée (vous pouvez le conserver au réfrigérateur, s’il est utilisé dans les 12 heures) et de le proposer au biberon, en mouillant la tétine pour qu’il puisse immédiatement le goûter et s’y habituer.

Le yaourt est une alternative valable pour le goûter, et le fromage peut être inclus à juste titre comme deuxième plat ou dans la soupe, mais il est important d’habituer l’enfant à manger du lait, encore mieux sans biscuits, car c’est un aliment de base dans une alimentation saine qui durera toute la vie.

Nous espérons vous avoir éclaircis concernant le choix du lait infantile adéquat pour votre bébé. Vous pouvez découvrir un choix entre les deux marques de lait pour bébé Hipp et Babybio

Si vous proposez le lait en complément de l’allaitement naturel, nous vous proposons de lire cet article relatif à l’allaitement.

Si vous voulez lire le guide de choix de lait infantile parmi la gamme Babybio, vous pouvez cliquer ici

Connaissez vous le phénomène de l’intolérance au lactose? Lisez cet article pour l’identifier rapidement.

Vous pouvez retrouver soit sur notre site soit dans notre magasin BIO POUR BEBES à Casablanca plusieurs autres produits naturels pour votre bébé ou enfant.

Si vous avez d’autres interrogations et afin de répondre à vos attentes, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère nutrition qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site.

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés ou articles et surtout afin d’être toujours au courant des promotions.

One thought on “Lait infantile : nous répondons à toutes vos questions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.