Divers

Dermatite des couches : Tout savoir sur la première cause d’irritation des fesses de bébé

couches bébé maroc écologiques hypoallergeniques au magasin bio pour bébés à casablanca avec livraison partout au Maroc

Dermatite des couches : découvrez les causes, comment la prévenir et la traiter

La dermatite des couches est l’altération dermatologique la plus fréquente chez les bébés. Elle peut se produire jusqu’à ce que l’enfant commence à utiliser le pot.

La cause principale est l’action irritante des matières fécales et de l’urine, qui créent un état d’hydratation excessive de la couche cornée (la couche la plus superficielle de la peau). En raison des positions fixes que le bébé adopte souvent et de l’action mécanique de la couche (pression et frottement), le risque d’inflammation augmente. Une zone enflammée peut à son tour constituer un terrain propice aux infections.

Malgré les énormes améliorations que les couches jetables ont connues ces dernières années, même lorsqu’elles sont sèches, elles créent un environnement chaud et humide qui favorise les risques d’abrasion épidermique (microlésions cutanées) et de prolifération bactérienne.

L’érythème fessier (ou dermatite irritative) est une irritation cutanée très courante observée dans la zone couverte par une couche. Elle peut se présenter sous la forme d’une rougeur légère et passagère jusqu’à ce qu’elle devienne plus intense et peut également comporter des abrasions cutanées semblables à des brûlures.

Au départ, il s’agit d’un érythème rosé qui, s’il n’est pas contrôlé, devient de plus en plus intense et confluent avec l’exsudation. Dans les formes plus graves, des érosions et des ulcérations (plaies) peuvent également apparaître. Elle touche le plus souvent les zones convexes, c’est-à-dire les plus saillantes et en contact avec la couche (grandes lèvres, scrotum, périnée, bas-ventre), mais aussi les zones proches, c’est-à-dire la zone périanale et périgénitale.

En général, les plis de la peau sont épargnés, du moins dans les premiers stades. Une distribution « W » est typique chez les filles.

Quelles sont les causes de l’érythème fessier ?


Plusieurs causes agissent en synergie pour créer un environnement favorable à l’irritation :

  • Les matières fécales et l’urine sont des agents irritants, en particulier lors de l’introduction d’aliments autres que le lait (période durant laquelle on est généralement plus susceptible de souffrir d’érythème fessier) ou en présence de diarrhée.
  • La couche exerce également une action mécanique de pression et de friction continue, surtout si elle est appliquée très serrée.
  • L’environnement humide créé dans la zone génitale et fessière provoque une hyperhydratation et une macération de la couche superficielle de la peau avec une réduction conséquente de la fonction de barrière de l’épiderme ;
  • L’hyperhydratation et la macération rendent également la peau moins résistante à l’action mécanique de la couche elle-même (établissant une sorte de cercle vicieux) ;
  • L’environnement chaud et humide favorise la croissance de micro-organismes nuisibles et rend plus agressifs même les germes normalement présents sur la peau ;
  • La création du micro-environnement défavorable, dans tous les cas, est due à l’action occlusive de la couche. Lorsque, en fait, l’enfant commence à retenir ses besoins plus longtemps ou même à passer au pot, les épisodes se résolvent d’eux-mêmes.

Dermatite et infections : quelle est la relation ?

La dermatite irritative est un terrain propice aux infections fongiques. Les dommages causés par l’action occlusive de la couche créent de petites lésions dans la couche superficielle de la peau, permettant aux champignons de s’enraciner et de se développer.

L’évolution de l’érythème fessier est souvent une dermatite à candida (candida albicans), surtout si une diarrhée et une utilisation prolongée d’antibiotiques sont associées.

Les plis cutanés sont rougis et macérés et sont toujours concernés, contrairement à la forme irritative où ils sont épargnés. En plus de la rougeur centrale confluente, de petites lésions distinctes de la principale (lésions satellites) sont associées et il peut y avoir une sécrétion.

Le traitement consiste à utiliser des solutions ou des crèmes antifongiques, appliquées localement, en suggérant d’essayer de laisser l’enfant sans couche pendant un certain temps, par exemple s’il a récemment fait caca ou pipi.

Combien de temps dure l’érythème fessier ?

Dans la majorité des cas d’érythème fessier (la forme la moins grave), l’évolution est transitoire et bénigne (c’est-à-dire qu’elle ne laisse aucune séquelle), et se résout en peu de temps grâce à quelques mesures simples.

Comment traiter la dermatite des couches ?

Dans les formes légères, il est utile d’utiliser une crème apaisante à base d’oxyde de zinc à forte concentration (contenant parfois de l’huile d’olive) qui recrée le film lipidique cutané et permet à la peau de se réparer, en exerçant également une action antimicrobienne.

Dermatite des couches : remèdes naturels

Dans les formes légères et localisées, il suffit généralement d’aérer la zone affectée et de changer fréquemment la couche. Le remède de grand-mère, dans les formes les moins étendues, caractérisées par de légères rougeurs, consiste à utiliser de l’huile d’olive (considérée comme la panacée de tous les maux autrefois !).

L’huile hydrate la peau et crée un film protecteur qui permet à la peau de se réparer en quelques jours, sans augmenter davantage le degré d’humidité.

Conseils de prévention

Il est également essentiel de suivre les conseils de prévention.

  • Utilisez des couches confortables et de taille adéquate, absorbantes et respirantes, en veillant à ce qu’elles ne soient pas trop serrées sur les hanches. Il peut arriver que la peau du bébé soit particulièrement sensible à certains tissus : lorsque la cause de la dermatite n’est pas claire, vous pouvez essayer une autre marque de couche ;
  • Changez souvent la couche, jusqu’à 6 fois par jour et plus encore en cas de diarrhée, pour éviter un contact prolongé des selles et de l’urine avec la peau. S’il y a déjà une dermatite, il est conseillé de prévoir un ou plusieurs changes même pendant la nuit, surtout chez les enfants à la peau délicate ;
  • Se laver les mains avant de changer les couches. Dans le cas de la dermatite irritative, les mains elles-mêmes peuvent être un véhicule pour les germes qui infectent la zone enflammée ;
  • Changez la couche après le repas et non avant, car, en raison du réflexe qui s’active avec le repas, il est plus facile pour le bébé de se décharger après avoir mangé ;
  • Utilisez des couches qui ne contiennent pas de molécules désodorisantes, ni d’autres substances qui pourraient être irritantes.
  • N’appliquez pas une quantité excessive de crème ou de pâte changeante à base d’oxyde de zinc, afin de ne pas créer un obstacle supplémentaire à la transpiration de la peau ;
  • Lorsque vous changez les couches, lavez les fesses du bébé uniquement à l’eau tiède. Limitez l’utilisation des détergents à 2/3 fois par jour (après la toilette) ;
  • Séchez bien la zone après le lavage (en faisant attention aux plis de la peau) ;
  • Limitez autant que possible l’utilisation des lingettes nettoyantes riches en parfum ou, absolument, celles qui contiennent de l’alcool (substances irritantes) ;
  • Laissez le bébé sans couche pendant au moins 5 à 10 minutes à chaque changement de couche, surtout en cas de dermatite ;

Érythème fessier qui ne disparaît pas

L’érythème fessier est souvent une affection qui disparaît en quelques semaines, bien qu’elle puisse réapparaître si des facteurs prédisposants sont présents. Il convient d’être particulièrement vigilant lorsque l’éruption cutanée est de longue durée (plus de 3 semaines), semble résister au traitement et réapparaît dès l’arrêt du traitement. Dans ce cas, il est conseillé d’en parler au pédiatre car, bien que rare, la dermatite peut être le signe de maladies plus importantes (problèmes immunologiques et carences nutritionnelles).

Complications

En cas d’inflammation prolongée et non traitée, des complications plus ou moins graves peuvent survenir. Les plus courantes, et dans une certaine mesure moins inquiétantes, sont les surinfections : infections fongiques ou bactériennes. Ils sont généralement confinés à la zone des couches et peuvent être résolus en quelques semaines grâce à des traitements spécifiques.

Dans les cas plus graves (dus à la négligence et à une mauvaise hygiène), des plaies étendues et des infections généralisées peuvent apparaître. Dans tous les cas, même les formes les plus légères, si elles sont récurrentes et prolongées, peuvent entraîner des résultats permanents (cicatrices, granulomes, adhérences).

Nous espérons vous avoir éclaircis concernant le problème d’érythème fessier et le choix des produits adéquats pour votre bébé.

Vous pouvez retrouver soit sur notre site soit dans notre magasin BIO POUR BEBES à Casablanca plusieurs autres produits naturels pour votre bébé ou enfant.

Si vous avez d’autres interrogations et afin de répondre à vos attentes, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère nutrition qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site.

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés ou articles et surtout afin d’être toujours au courant des promotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.