Divers

Sevrage : les 7 règles d’or des premiers repas

diversification alimentaire sevrage bebe pour premiers repas

Tout ce que vous devez savoir pour le sevrage afin d’éviter toute panique lors du premier repas

Et qui peut oublier ce moment où le pédiatre, avec un sourire et toute la sérénité du monde, nous a dit : « On peut sevrer ce bébé ? Il est prêt maintenant. Voici le schéma à suivre, madame ».

En une fraction de seconde, un millier de questions nous assaillent. Une avalanche de questions : « Quoi, il ne boit pas assez de mon lait ? », « Qu’est-ce que je vais cuisiner maintenant ? », « Va-t-il aimer ses premiers repas ? Et s’il ne les mange pas ?

Dans cet article, nous vous avons résumé les 7 règles à suivre pour un sevrage en toute tranquillité.

Règle 1 : le pédiatre reste votre point de référence pour le sevrage de votre bébé

Si vous traversez ce moment très important de « transition » non seulement pour le bébé, mais aussi pour vous, la première chose à faire est de vous en remettre à votre pédiatre. Il a suivi la croissance du bébé pendant 6 mois, il restera proche de vous même maintenant et saura vous conseiller avec sa compétence et son professionnalisme.

Règle 2 : pas besoin d’être un chef cuisinier

La principale angoisse des mamans est de cuisiner quelque chose que leur enfant n’aime pas. La bonne nouvelle est qu’à cet âge, notre enfant mange tout… les crises de colère, très probablement et malheureusement, commenceront plus tard. Profitez donc de ce moment et évitez toute anxiété inutile. C’est parti !

Règle 3 : bouillon de légumes. Il n’y a rien de plus simple !

La base de tout premier repas est toujours un bon bouillon de légumes. Comment le préparez-vous ? Comme nous le faisons depuis que nous avons commencé à cuisiner, mais avec quelques précautions simples.

Il est absolument interdit d’utiliser du sel ou des cubes de bouillon de toute sorte (classique, léger, non salé, délicat, etc.). L’huile ne doit pas être ajoutée, il est préférable de l’utiliser crue au premier repas. Il ne reste donc que deux ingrédients : l’eau et les légumes.

L’eau du robinet est bonne, sauf si vous vous rendez compte qu’elle est très « dure » et calcaire ou qu’elle provient d’un puits ou d’une citerne. Dans ces cas, il est préférable d’utiliser de l’eau minérale en bouteille.

En ce qui concerne les légumes, commencez par ceux qui ont un goût délicat et sucré. Votre bébé est habitué à la douceur du lait, il est donc préférable de lui faire goûter des saveurs plus fortes plus tard et non lors des tout premiers repas. Commencez par les classiques courgettes, carottes et pommes de terre, puis ajoutez une branche de céleri ou de bette à carde, quelques feuilles de laitue ou d’épinards, du potiron et une tomate ou un poireau.

L’origine des légumes est évidemment importante. Il faut donner la préférence aux légumes biologiques provenant d’un détaillant de confiance.

« Plus il y a de légumes, plus on reçoit de minéraux, de vitamines et d’antioxydants. Par rapport à il y a quelques années, il n’y a plus d’indication de se limiter à un ou quelques légumes à la fois ».
Pour préparer le bouillon, placez les légumes, coupés en petits cubes après les avoir épluchés et lavés soigneusement, dans une grande casserole d’eau froide. Faites cuire jusqu’à ce que tous les légumes soient cuits (environ une heure).

Vous pouvez utiliser le bouillon seul, ou mixer certains légumes et les ajouter à la farine de céréales. Le bouillon peut être conservé au réfrigérateur jusqu’à 2 jours (dans un récipient en verre ou en plastique avec un couvercle hermétique et sans légumes susceptibles de tourner au vinaigre) ou congelé en portions individuelles pratiques.

Règle 4 : Attention aux protéines !

Comme le soulignent les experts, un excès de protéines au cours des deux premières années de la vie est associé à un risque accru de développer une obésité. Il est préférable de ne pas dépasser 10 à 15 grammes de viande, de poisson, de légumineuses et de fromage,

Il est également important de varier le choix des aliments protéinés au cours de la semaine. Les légumineuses doivent être présentes 3 fois par semaine, la viande et le poisson 3 fois par semaine. Le fromage et l’œuf doivent être proposés 1 à 2 fois par semaine, et le jambon une seule fois en raison de sa forte teneur en protéines, en acides gras saturés et en sel.

Règle 5 : Sans sel ni sucre ajouté.

« L’ajout de sel et de sucre habitue les enfants à un goût trop salé ou trop sucré, conditionnant leurs choix futurs ».
Ils sont également néfastes pour la santé avec un risque accru de développer l’obésité, le diabète et l’hypertension.

Règle 6 : il n’y a pas d’urgence pour le dîner

Le dîner peut être introduit après un mois si le bébé est nourri au sein, et plus tard s’il est nourri au lait maternisé. Ne soyez pas pressé, et rappelez-vous qu’en alimentation complémentaire, le lait reste et doit rester l’aliment principal de la journée… sans l’angoisse de transformer notre bébé en petit adulte.

Règle 7 : rigidité pour certains points et souplesse pour d’autres

Le sevrage ne doit pas être vécu comme une prescription médicale, mais comme un moment unique pour la mère et l’enfant qui doit être vécu le plus calmement possible. Le planning que vous avez reçu d’une main tremblante du pédiatre sert à organiser les courses quotidiennes et le garde-manger et à mieux « scanner » la journée, afin qu’il n’y ait pas de confusion ou de désordre entre les premiers repas et les tétées.

« La rigidité concerne avant tout la quantité de protéines et l’absence de sel et de sucres ajoutés ».

Nous proposons d’ailleurs dans notre magasin Bio Pour bébés tout un rayon de produits alimentaires bio pour bébés sans sucres ni sels ajoutés :

Nous espérons vous avoir éclaircis concernant le début de sevrage de votre bébé.

Vous pouvez retrouver soit sur notre site soit dans notre magasin BIO POUR BEBES à Casablanca plusieurs autres produits naturels pour votre bébé ou enfant.

Si vous avez d’autres interrogations et afin de répondre à vos attentes, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère nutrition qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site.

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés ou articles et surtout afin d’être toujours au courant des promotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.