Divers

Comment réduire le plastique dans notre vie quotidienne

couverts assiette verre en bambou ou en verre pour réduire notre exposition ainsi que celles de nos bébés au plastique tous ces produits sont disponibles sur notre site bio pour bebes

Diminuer l’exposition de nos enfants au plastique : pourquoi devons nous en prendre conscience.

Être zéro plastique est – sinon impossible – très difficile. Mais prendre soin de notre planète (et donc de nous-mêmes et de nos enfants !) en réduisant au moins le plastique est désormais un impératif. Et pour ce faire, nous devons adapter nos habitudes quotidiennes.

Mais ne pensons pas que cela implique de chambouler nos vies ou de dépenser plus. Au contraire ! Après un premier ajustement (mais on peut aussi faire des changements petit à petit !), ce ne sera pas difficile, car tous ces gestes deviendront des habitudes et, surtout, nous feront aussi économiser de l’argent.

Les étapes pour réduire réduire le plastique dans la vie quotidienne


Passez au verre : bouteille, biberon

Les bouteilles et les biberons en plastique sont devenus pratiques pour les parents. Attention seulement qu’ils ne contiennent pas de BPA. !

Nous proposons aussi des biberons en verre plus durables et plus sûrs.

Les couverts en bambou

Le bambou est une alternative durable au plastique. Nous proposons des couverts et des assiettes en bambou de la marque BEBE CONFORT :

Les brosses à dent en bambou

Dans le même cadre, nous proposons des brosses à dent en bambou

Les brosses à cheveux en bois

Nous proposons des brosses à cheveux en bois de la marque DODIE ou BEBE CONFORT :


Récipient en verre

Nous avons fait le choix de présenter nos produits du terroir disponibles dans notre magasin BIO POUR BEBES dans des récipients en verre.

Huile d’olive, Huile d’Argan, Amlou, Miel, Safran sont tous conditionnés dans des récipients en verre qui n’attendent que vous pour les déguster

Les risques liés au plastique

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des contaminants environnementaux, une vaste catégorie de substances ou de mélanges susceptibles de perturber le fonctionnement du système endocrinien et d’avoir des effets néfastes sur la santé de l’homme et de sa progéniture, notamment le cancer, le diabète, les troubles du système reproductif et les dommages au développement neurologique des fœtus et des enfants.

Cependant, ces substances sont présentes dans de nombreux produits différents fabriqués en plastique

Les perturbateurs endocriniens jouent un rôle important dans les maladies liées à l’environnement et les plastiques sont une source d’exposition très répandue. De nombreux plastiques courants contiennent et libèrent des substances chimiques dangereuses, notamment des EDC, qui sont nocives pour la santé : ces substances perturbent le système hormonal de l’organisme et peuvent provoquer des cancers, des diabètes, des troubles de la reproduction, des dommages au développement neurologique des fœtus et des enfants et, dans les cas les plus graves, même la mort.

Selon les recherches, plus d’un millier de produits chimiques utilisés aujourd’hui sont des EDC, et plus de 140 substances ou classes de substances connues pour être dangereuses pour la santé humaine sont couramment utilisées dans les plastiques, comme les antimicrobiens, les colorants, les retardateurs de flamme, les solvants, les stabilisateurs UV et les plastifiants. En outre, l’exposition à ces types de substances peut survenir à n’importe quel stade du cycle de vie du plastique, de la synthèse industrielle (nocif pour ceux qui travaillent avec) au contact et à l’élimination ou au recyclage (nocif pour le consommateur).

Les microplastiques, par exemple, contiennent des additifs qui peuvent être libérés lorsqu’ils entrent en contact avec le public et qui peuvent former des composés toxiques lorsqu’ils se combinent avec d’autres produits chimiques dans l’environnement. En outre, même les plastiques biodégradables et les bioplastiques, qui sont considérés comme plus respectueux de l’environnement que les plastiques conventionnels, contiennent souvent des additifs très similaires, qui sont eux-mêmes des perturbateurs endocriniens.

Avec l’augmentation de la production de plastique, on s’attend à ce que les taux de maladies aiguës et chroniques et de décès augmentent en raison de l’exposition aux substances chimiques perturbatrices du système endocrinien contenues dans les plastiques. En outre, l’un des problèmes les plus graves concernant la dangerosité de ces substances est l’effet cocktail : chaque jour, nous sommes exposés et entrons en contact avec des dizaines de ces composés, dont les combinaisons pourraient avoir des effets inconnus et conduire à ce que les valeurs seuils soient atteintes beaucoup plus tôt que prévu. Selon les auteurs, il est donc essentiel d’établir de nouvelles limites d’exposition qui tiennent compte de ces aspects.

DODIE-BIBERON-ANTI-COLIQUE-LONDON

Nous espérons vous avoir convaincus sur la nécessité de réduire notre exposition ainsi que celle de nos enfants et bébés au plastique.

Nous vous avons aussi proposé plusieurs alternatives que vous pouvez retrouver soit sur notre site soit dans notre magasin BIO POUR BEBES

Si vous avez d’autres interrogations et afin de répondre à vos attentes, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère nutrition qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site.

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés ou articles et surtout afin d’être toujours au courant des promotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.