Alimentation

Quelle place donner aux légumes dans l’alimentation de nos bébés

diversification-légumes-bébé

Le terme « légumes » englobe une grande variété d’aliments. Différentes parties des légumes peuvent être consommées, qu’il s’agisse des feuilles (épinards), des racines (carottes), des bulbes (oignons), des tiges (poireaux), des fruits (courgettes), des tubercules (pommes de terre) ou même des fleurs (choux-fleurs).

Les questions qui reviennent souvent concernent les caractéristiques nutritionnelles des légumes, la préparation idéale et les âges auxquels ces aliments doivent être introduits.

1 – Les légumes dans l’alimentation de bébé


Les légumes peuvent être introduits comme aliment complémentaire à partir de six mois. Certains légumes sont plus adaptés que d’autres à leur introduction dans l’alimentation des tout-petits.

Les légumes ont également une faible teneur en protéines et en graisses et contiennent beaucoup d’eau. La plupart des légumes contiennent beaucoup de potassium et peu de sodium.

Ces aliments sont très sains, car ils fournissent de nombreux micronutriments qui agissent comme antioxydants et protègent contre diverses maladies chroniques, tout en contribuant à maintenir la santé des tissus tels que la peau et les muqueuses du corps. Pour toutes ces raisons, les légumes se situent au deuxième niveau fondamental de la pyramide alimentaire.

https://www.biopourbebes.com/product-category/alimentation-bebes/repas-bebes/

2 – La préparation des légumes


Avant de les faire bouillir, de les couper ou de les préparer, les légumes doivent être soigneusement lavés, épluchés ou brossés, selon qu’il s’agit de feuilles, de racines ou de tubercules. En les nettoyant bien, nous éliminons les substances qui peuvent se trouver sur la peau, car les légumes sont parfois irrigués avec de l’eau non potable qui peut contenir de nombreuses bactéries et entrer en contact avec la peau.

Les vitamines contenues dans les légumes sont détruites si on les ouvre ou si on les coupe en les exposant à la lumière, à l’air et à la chaleur. Les sels minéraux sont en grande partie dissous dans l’eau lors de la cuisson des légumes. Lorsqu’ils sont proposés sous forme de bouillie ou de purée, les légumes doivent être cuits jusqu’à ce qu’ils soient tendres afin de pouvoir être facilement écrasés.

Si vous manquez de temps ou si vous n’arrivez pas à trouver les légumes adéquats, nous proposons des petits bols pratiques composés à 100% de légumes bio adaptés à l’âge de votre bébé.

L’eau de cuisson peut être utilisée pour préparer les céréales et ainsi utiliser la substance concentrée, les vitamines et les minéraux. Les légumes cuits qui ne sont pas destinés à être consommés immédiatement doivent être refroidis, couverts et conservés au réfrigérateur. Ensuite, ils peuvent être réchauffés mais seulement pendant une courte période car le réchauffage augmente le niveau de nitrites dans les légumes.

Les bouillies préparées peuvent être conservées au réfrigérateur, bien couvertes, si elles doivent être consommées le lendemain. On peut également les congeler pour une consommation ultérieure en les décongelant au réfrigérateur 24 heures à l’avance et en les réchauffant au moment de les offrir au bébé.

3 – Comment proposer des légumes à un bébé

Il est conseillé d’introduire progressivement toute la variété de fruits et légumes disponibles, dans n’importe lequel des repas quotidiens, et de varier également la façon dont ils sont présentés : en purée, en purée, en petits morceaux.

Par exemple, à partir de six mois, on peut les proposer cuits, soit sous forme de purée, soit en morceaux coupés en bâtonnets, afin que le bébé puisse les saisir avec ses mains. Vers 9 mois, ils apprennent à pincer avec leurs doigts et il leur sera plus facile de ramasser de plus petits morceaux.

Certains aliments présentent un risque d’étouffement, comme les carottes, il faut donc faire attention en les donnant au bébé. Dans ce cas, on peut le proposer râpé s’il est destiné à être donné cru ou le cuire pour l’adoucir et le donner coupé en morceaux dans le sens de la longueur, et non en tranches.

Il ne faut pas ajouter de sel aux légumes avant l’âge de 12 mois, mais vous pouvez ajouter un peu d’huile froide (l’huile d’olive est la meilleure) aux purées ou aux bouillies prêtes à consommer.


Une autre façon de proposer des légumes aux enfants est de les cuisiner de manière créative, comme des nouilles de courgettes et de carottes, des gâteaux amusants à base de haricots verts ou de brocolis, ou dans une lasagne de légumes sans cuisson.

En suivant ces conseils pour préparer et introduire ces aliments dans l’alimentation de votre bébé, vous lui offrirez tous les avantages des légumes dans les aliments pour bébés dans le cadre d’un repas sain et équilibré.

Pour finir, afin de répondre à vos attentes ou questions, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère puériculture qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site. Par ailleurs, pour vous aider dans le choix du produit le mieux adapté à votre enfant, nous avons rajouté dans la description du produit l’âge convenable pour le proposer à votre bébé.

Retour à la liste

Laisser un commentaire