Autres

Méthode Montessori : l’enfant au centre du processus éducatif

jeux Montessori disponibles au magasin bio pour bébés au maroc

L’enfant Montessori est au centre du processus éducatif, il a besoin d’un environnement ordonné, de liberté, de concentration, d’autonomie et de confiance.

L’approche éducative de Maria Montessori et de la méthode Montessori est expérientielle : l’enfant apprend avec ses mains, avec ses yeux, avec ses oreilles, c’est-à-dire qu’il explore le monde par ses sens et emmagasine des informations qui, de temps en temps, représenteront des briques de connaissances pour construire la maison de la connaissance.

C’est pour cette raison que l’éducation Montessori est fortement centrée sur les activités (activités manuelles, activités pratiques, activités sensorielles) réalisées dans un environnement riche et ordonné. Nous pouvons donc dire que le processus éducatif Montessori progresse avec l’expérience du faire.

Montessori : L’enfant est le protagoniste de sa croissance

L’ourson est au centre du processus éducatif car il apprend activement, c’est-à-dire par un processus exploratoire, qui diminue progressivement vers l’âge de 3 ans, lorsque le besoin de cataloguer devient prépondérant.

C’est l’enfant lui-même qui fait, et donc réalise, ces activités qui fondent son développement. La tâche de l’adulte est de fournir à l’enfant un environnement approprié pour le stimuler, en tenant compte de la phase de développement de l’enfant et de l’évolution de ses besoins.

L’erreur, dans son sens le plus répandu, est considérée comme une faute, elle est perçue de l’extérieur, par exemple par le parent, et est souvent corrigée au moyen d’une intervention « étrangère et supérieure ». L’erreur, telle qu’elle est communément comprise, est un concept qui doit être dépassé si l’on veut faire de l’enfant un enfant Montessori et de son espace un environnement Montessori.

Dans le parcours éducatif Montessori, l’enfant est naturellement enclin à grandir et à s’améliorer par l’expérience active, le comportement des enfants s’oriente naturellement vers l’autocorrection, c’est-à-dire qu’un enfant qui fait une erreur le fait généralement par manque d’expérience et résout l’erreur par la seule pratique sans avoir besoin d’autres interventions. Cela revient à dire que les intentions de l’enfant sont toujours bonnes et visent positivement à l’amélioration, c’est-à-dire à une croissance spontanée et naturelle.

Montessori : Le processus d’éducation par l’expérience est long et articulé

Lorsqu’un bébé naît, son lien avec les adultes est vital : le bébé n’a aucune autonomie personnelle et ne pourrait pas survivre sans soins. La croissance de l’enfant et son émancipation des figures de référence, notamment de la mère, est longue et complexe et se déroule dans plusieurs domaines. Les principaux domaines de développement de l’enfant, que l’adulte est appelé à encourager par des stimuli positifs, sont les suivants :

  • mouvement ;
  • les aptitudes manuelles ;
  • la langue.

Selon Montessori, dans chacun de ces domaines de développement, la perception sensorielle joue un rôle fondamental. Les parents doivent tenir compte de la manière dont l’enfant vient au monde : cette créature merveilleuse et encore imparfaite est soudainement lâchée dans un monde extérieur complexe et chargé. Le bébé, qui a vécu en toute sécurité dans le liquide amniotique chaud, ne connaît rien de l’environnement extérieur à l’utérus ; tout est nouveau, inexploré et différent pour lui.

Tout est nouveau, inexploré et différent pour lui : même la sensation des vêtements sur sa peau est nouvelle, tout comme le goût du lait et, avant cela, la sensation de faim, un besoin qui était mécaniquement satisfait dans l’utérus ; la perception de la lumière et des sons est nouvelle et même la voix de la mère, pourtant reconnaissable, parvient à ses oreilles d’une manière différente. Au fil des mois, les expériences tactiles, relationnelles, gustatives et olfactives seront nouvelles ; pour le bébé, ce sera une nouvelle chose de se déplacer dans l’espace, de ramper, de marcher, de tomber, de faire un bobo et d’être satisfait d’avoir atteint un autre objectif.

Les résultats obtenus par un enfant de la naissance à l’âge de trois ans, d’abord dans son environnement familial, puis dans son environnement scolaire, sont énormes. C’est pourquoi la communication entre l’école et la famille est si importante dès la crèche, la communauté scolaire est la deuxième maison de l’enfant, il faut toujours le rappeler.

Dans ce long processus d’exploration du monde et d’acquisition de nouvelles compétences, chaque enfant progressera à sa manière et à son propre rythme, par exemple, certains seront plus rapides dans le développement des compétences motrices, d’autres dans le développement des compétences linguistiques, et cela peut se produire même dans le même environnement d’apprentissage (même les jumeaux progressent à leur manière). Il est donc toujours faux de comparer les enfants ; au contraire, il est juste d’étudier les besoins de l’enfant et de les soutenir en encourageant l’activité spontanée de l’enfant au profit de sa liberté et de son autonomie.

Chère maman, considérez l’enfant comme une personne (Maria Montessori a reconnu l’enfant comme une personnalité unique dès la naissance). Si ce petit être en formation fait des efforts pour acquérir des compétences motrices, c’est-à-dire qu’il s’efforce d’apprendre à monter des marches, par exemple, il n’aura pas autant d’énergie à consacrer au développement du langage.

Cela ne signifie pas qu’il ne sait pas ou ne saura pas parler ou qu’il ne veut pas parler, mais cela équivaut à dire qu’il a décidé, par son inclination naturelle, de consacrer d’abord ses énergies à perfectionner une compétence spécifique, dans notre exemple une compétence motrice. Dès sa naissance et tout au long de sa croissance, l’enfant est guidé par un maître intérieur.

Montessori : être guidé par un maître intérieur

L’idée que l’enfant est guidé par ses propres besoins et tend à les satisfaire par instinct est à la base du concept de maître intérieur, comme le dit Montessori : « Un maître scrupuleux et très exigeant » devant lequel l’adulte doit observer le merveilleux épanouissement et les progrès de l’enfant.

Le rôle de l’adulte s’oppose au protagonisme de l’enfant, c’est-à-dire à la centralité de l’enfant dans son propre processus éducatif. Le parent, comme toute personne qui entre en relation avec l’enfant pour l’éduquer de quelque manière que ce soit, est appelé à se comporter comme un ange gardien avec la tâche de veiller sur l’enfant sans jamais interférer dans son processus de croissance.

Dans le contexte Montessori, il n’y a pas de place pour l’adulte interventionniste, mais il n’y a pas non plus de place pour le parent qui est étranger à la croissance de l’enfant et incapable de fournir un environnement positif, ordonné, riche et stimulant pour les différents niveaux de développement de l’enfant.

Montessori : Importance de l’environnement éducatif

L’environnement éducatif est ce lieu important où l’enfant peut recueillir des stimuli positifs et trouver différents matériaux pour se développer, marquant ainsi de nouveaux progrès. L’environnement est central dans le développement du chiot humain et l’empreinte de l’adulte est fondamentale, d’autant plus qu’entre 0 et 3 ans, l’exploration de l’enfant est inconsciente.

Ce n’est qu’entre 3 et 6 ans que l’enfant évolue et, sur la base des connaissances qu’il a acquises, commence à explorer consciemment, en se fixant des objectifs. Plus l’enfant a la possibilité de choisir le centre de son attention, dans les différents niveaux de développement et environnements éducatifs, toujours en fonction de son âge et de ses compétences, plus il sera en mesure de maintenir sa concentration et de tirer profit des différentes expériences et séances de jeu et de travail.

Montessori : l’importance de la curiosité

Comment l’adulte peut-il attirer l’attention de l’enfant sur les bons matériaux, adaptés à son âge et à son développement ? Maria Montessori a parlé de séduction.

Étant donné qu’un travail négligé ne sera pas fructueux, l’adulte doit intriguer l’enfant par une présentation ordonnée et attrayante, utilisant les bons mots et réalisée dans un environnement calme et sans distraction. L’ordre compte car il donne à l’enfant la confiance dans le mouvement et la gestion.

Montessori : Observer sans interférer

La personne enfantine, telle que l’entend Montessori, entre dans une relation de participation avec l’expérience qu’elle vit, et donc une relation profonde, donc une fois que l’enfant est pris dans une activité, veillez à ne pas la perturber ou l’interférer. Le jeu est une activité, c’est un terrain d’entraînement pour l’apprentissage et l’enfant qui bouge de manière autonome est un enfant qui est libre d’apprendre.

Un enfant vraiment libre ne peut pas être envahi ou submergé. L’enfant est naturellement enclin à de nouveaux défis et à de nouvelles conquêtes et il veut instinctivement le faire seul, c’est-à-dire qu’il veut plonger ses mains, ses yeux, ses oreilles et sa bouche dans l’expérience, en utilisant chaque sens en fonction de la nature perceptive du nouvel apprentissage. Nous pouvons dire que les compétences sont le fruit des preuves directes d’apprentissage de l’enfant.

L’enfant a besoin de nourriture, non seulement pour le corps, mais aussi pour l’âme. Maria Montessori attire l’attention des adultes sur la satisfaction de la nourriture psychique. Cependant, la tâche de l’adulte consiste ici aussi uniquement à fournir à l’enfant ce dont il a besoin sans lui imposer d’options, mais en le laissant libre de choisir entre les activités éducatives présentées.

Comment la méthode MONTESSORI fait naître la confiance chez l’enfant

La confiance est le résultat d’activités quotidiennes, d’activités spécifiques menées dans un environnement bien dirigé et bien encadré, mais aussi d’activités spontanées et d’expériences partagées, à condition que l’enfant ait l’espace nécessaire pour faire les choses par lui-même, pour tester ses limites et les dépasser. La confiance, en d’autres termes, est un germe spontané que les adultes peuvent favoriser en créant un environnement qui respecte les besoins intérieurs de l’enfant.

Nos jeux Montessori

Soucieux du développement physique et mental de vos enfants, notre magasin Bio Pour Bébés propose un grand nombre de jeux et activités Montessori adaptés à tous les âges de votre enfant.

Nous espérons avoir répondu à l’ensemble de vos interrogations concernant les bienfaits de la méthode Montessori pour votre enfant. Vous trouverez tous nos jeux Montessori sur notre site

Pour finir, afin de répondre à vos attentes ou questions, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère puériculture qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site. Par ailleurs, pour vous aider dans le choix du produit le mieux adapté à votre enfant, nous avons rajouté dans la description du produit l’âge convenable pour le proposer à votre bébé.

N’hésitez pas non plus à parcourir notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés et articles/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.