Autres

Méduses : comment nager en toute sérénité à la plage?

méduses prévention remèdes Livraison gratuite et partout au Maroc. Magasin BIO POUR BEBES. FRAIS DE PORT GRATUITS

Le danger des méduses : prévention et remèdes

En cette période d’été, nous trouvons souvent les méduses en bonne concentration sous nos côtes, dans les zones de baignade.

Comme en toutes circonstances, la prévention sera le principal remède, en évitant de vous exposer, vous et vos enfants, à une expérience désagréable.

De plus, le fait de les voir à distance de votre emplacement ne garantit pas forcément que vous n’entrerez pas en contact avec eux, car certains d’entre eux ont des tentacules très longs (jusqu’à plusieurs mètres).

Une fois que vous êtes entré en contact avec une méduse, que devez-vous faire ?

À ce jour, aucun cas de décès dû à une piqûre de méduse n’a été signalé en Méditerranée, bien que les personnes piquées finissent souvent par se faire soigner à l’hôpital, notamment en raison de la panique provoquée par la douleur intense.

Peut-on toucher les méduses non piquantes ?

Nous devons toujours éviter le contact direct et réfréner notre curiosité, même si leur venin est presque inoffensif pour nous.
En effet, même les tentacules des méduses inoffensives possèdent des cnidocystes (petits organes cellulaires contenant du venin) qui, une fois transférés dans la paume de la main, si on ne les élimine pas par un lavage soigneux, peuvent être involontairement transférés dans diverses parties du corps et provoquer des inflammations.

Quelle est la composition du liquide urticant des méduses ?

C’est un mélange de trois protéines, qui correspondent à trois réactions différentes : paralysante, inflammatoire et neurotoxique.


Il n’existe pas d’antidotes spécifiques pour ces poisons sur le marché, mais l’action dégradante de l’exposition à des températures élevées, c’est-à-dire une réaction thermolabile, a été découverte.
Pour une fois, pour peu que vous soyez exposé à un environnement suffisamment chauffé par la lumière du soleil, la solution est à portée de main.

La réaction est de type inflammatoire local et génère une forte sensation de brûlure et de douleur.

Les parties du corps qui ont été en contact avec les tentacules de la méduse seront rougies, avec l’apparition de pomphi qui, après environ 20 minutes, commenceront à épuiser la sensation de brûlure et laisseront place à des démangeaisons.


Il est clair que la gravité de l’événement est directement proportionnelle à la quantité de surface corporelle affectée, qui, dans le cas de 50%, commence à être insupportable.

Que faire en cas de piqûre ?

Restez calme, essayez de respirer normalement et sortez immédiatement de l’eau en rejoignant rapidement la rive.

Ne restez en aucun cas immergés dans la mer pour éviter, en cas de choc anaphylactique, des complications supplémentaires telles que la noyade.

Lavez la zone affectée avec de l’eau de mer pour diluer la toxine qui n’a pas encore pénétré. Évitez soigneusement d’utiliser de l’eau douce, car elle peut favoriser la décomposition des nématocystes (les structures ressemblant à des orties que les méduses utilisent pour se défendre) restant sur la peau.

Essayez de nettoyer la peau des filaments résiduels, en utilisant une carte en plastique dur, comme une carte de guichet ou de crédit, ou un objet plat.

Pour calmer la douleur, appliquez du sable chaud fraîchement ramassé sur la plage sur la zone affectée, ou des pierres chaudes trouvées près des rochers, précisément à cause de la réaction thermolabile.

Rendez-vous aux urgences les plus proches si d’autres complications surviennent, telles qu’une réaction cutanée diffuse, des difficultés respiratoires, des sueurs, une pâleur, des maux de tête, des nausées, des vomissements, des vertiges, une confusion.


En effet, chez les personnes particulièrement sensibles, la piqûre d’une méduse, mais aussi d’une abeille ou d’une guêpe, peut déclencher une réaction allergique extrême au venin, le choc anaphylactique ; dans ce cas, une intervention rapide est indispensable.

Nous espérons avoir répondu à vos questions sur les moyens de prévention et premiers soins à apporter en cas de piqûre de méduses

Si vous avez d’autres interrogations et afin de répondre à vos attentes, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site.

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés ou articles et surtout afin d’être toujours au courant des promotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.