Divers

Douleurs de dents : Les premières dents arrivent !

pousse dentaire et douleur de dents

Un petit rappel sur l’étape de la poussée dentaires chez votre bébé et les douleurs de dents qui peuvent survenir

Symptômes liés à la poussée dentaire

Nervosité, salivation abondante, diarrhée ou selles acides et peut-être quelques lignes de fièvre : il est très probable que quelques dents de lait commencent à apparaître.

Après l’âge de six à huit mois (mais dans certains cas sporadiques, même avant), de nombreux bébés commencent à présenter ces symptômes. Pour la mère, c’est le début d’un long « calvaire » qui se poursuivra au moins jusqu’à l’âge d’un an et demi, moment où apparaissent généralement les canines. Nuits blanches, irritabilité du bébé qui ne trouve pas de répit, pleurs désespérés et autres problèmes qui contribuent à aggraver la situation.

En effet, la dentition est l’une des étapes les plus fatigantes de la croissance de l’enfant, qui ressent la douleur et laisse souvent les parents impuissants et découragés face à son inconfort.

Bien que le développement de chaque enfant soit absolument individuel, en règle générale, l’apparition des dents de lait se produit au moment où le sevrage commence et où les premiers repas sont proposés. En général, les premières à apparaître, vers 6-8 mois, sont les incisives centrales inférieures, suivies par les incisives centrales supérieures dans l’année qui suit.

Puis c’est le tour des incisives latérales et des prémolaires, qui apparaissent au cours de la première année et demie de vie et, enfin, des canines supérieures et inférieures (parfois assez gênantes) vers l’âge de deux ans. Puis ce sera au tour des deuxièmes molaires, après une courte pause, de compléter la dentition vers l’âge de 3 ans.

Il est toutefois important de souligner que ce calendrier n’est pas si « rigide » : comme nous l’avons déjà mentionné, chaque phase et passage de la croissance (du mouvement au langage, par exemple) peut avoir des temps et des modalités différents d’un enfant à l’autre et il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter.

Ce que tous les enfants ont en commun, ce sont les symptômes et les troubles liés à la poussée dentaire, bien que d’intensité variable. Les parents se rendent généralement compte de l’arrivée d’une nouvelle dent parce que le bébé a tendance à mettre nerveusement des objets dans sa bouche, non pas seulement pour les « goûter » et « faire connaissance » comme il le fait normalement, mais pour tenter de se soulager.

Elle s’accompagne d’une salivation abondante et, assez fréquemment, d’une diminution de l’appétit. En regardant les gencives, papa et maman remarqueront qu’elles sont rouges et enflammées et, après quelques jours, elles auront tendance à durcir : un signe que la dent est sur le point de couper la gencive.

Outre les problèmes plus étroitement localisés au niveau de la bouche, d’autres symptômes physiques (et pas seulement) accompagnent cette phase délicate : le bébé, en effet, aura tendance à être beaucoup plus irritable avec un cri (surtout la nuit) qui semble inconsolable et perturbe le sommeil.

Il peut également (selon le cas) présenter une fièvre peu élevée et une diarrhée ou, en tout cas, des selles acides avec une irritation conséquente des fesses et une gêne supplémentaire également au niveau des couches.

Alors que faire : se résigner à des nuits sans sommeil et des jours sans repos ? Pas nécessairement. Bien que l’apparition des dents soit un phénomène tout à fait physiologique et qu’il faille s’armer de patience et de calme, en réconfortant le bébé autant que possible, certains systèmes peuvent aider à atténuer les perturbations.

Il s’agit notamment des classiques « remèdes de grand-mère », qui sont simples et toujours efficaces. Par exemple, des compresses localisées avec de la gaze ou un linge imbibé d’eau froide peuvent aider à soulager la douleur. Le froid, en général, agit comme un anesthésiant : ainsi, outre les objets réfrigérants classiques et les jouets à croquer, que l’on peut mettre au congélateur et proposer à l’enfant, on peut aussi préparer chez soi une « sucette glacée à faire soi-même », éventuellement à base d’eau et de fruits.

De même, proposer au bébé une infusion de camomille dans le biberon le soir ou en cas de besoin est toujours un bon moyen de le calmer et de le rassurer.

Si le bébé n’est pas encore complètement sevré, la même fonction est remplie très efficacement par le sein de la mère : il est en effet tout à fait normal que, lorsqu’une dent est sur le point d’apparaître, le bébé prenne le sein plus fréquemment, à la recherche de réconfort et de soulagement et, de cette façon, il pourra également se nourrir lui-même si son appétit a tendance à diminuer et qu’il n’aime pas les aliments pour bébé. Au contraire, si le bébé mange déjà, on peut lui proposer du pain un peu « dur » ou des fruits et légumes frais sortis du frigo (carottes et fenouil, par exemple) à mâcher ou simplement à sucer.

Il existe sur le marché un certain nombre de produits entièrement naturels qui aident le bébé avec la certitude de ne pas endommager ses dents : parmi ceux-ci, un remède ancien et populaire est la racine de violette ou d’iris. Il s’agit d’une racine dure qui, une fois sucée et mordue par le bébé, tend à s’adoucir avec un effet apaisant et calmant sur la douleur.

Il peut être proposé au bébé quelques minutes toutes les heures environ, grâce à la présence d’un cordon, afin qu’il puisse le porter à la bouche sans difficulté : il faut cependant toujours veiller à ce qu’il ne parvienne pas à détacher les morceaux et à les avaler ou qu’il ne le suce pas alors qu’il est allongé dans son lit.

Les gels naturels sont également très efficaces, à étaler fréquemment dans la journée sur les parties endolories : parmi ceux-ci, par exemple, celui à base d’Aloe vera ou, encore, celui apaisant et rafraîchissant, à action anti-inflammatoire, de Weleda à base de racine de ratania, de camomille et de sauge.

Ce dernier peut également être utile en cas d’irritation de la muqueuse buccale due aux appareils dentaires lorsque l’enfant est plus âgé et doit corriger les défauts des dents définitives. La même sauge peut être fournie sous forme de décoction à appliquer sur la zone douloureuse ; le jus de citron semble également être très efficace.

Nous proposons pour le soulagement des douleurs dentaires, le remède désormais connu et populaire chez les parents : la fameux Camilia des laboratoires Boirons que vous retrouverez disponible chez nous au magasin à Casablanca BIO POUR BEBES ou en livraison à votre porte partout au Maroc.

Nous espérons vous avoir éclaircis concernant les conseils pour faciliter l’étape de la dentition chez votre bébé

Nous vous avons aussi proposé plusieurs produits naturels pour votre bébé ou enfant que vous pouvez retrouver soit sur notre site soit dans notre magasin BIO POUR BEBES

Si vous avez d’autres interrogations et afin de répondre à vos attentes, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère nutrition qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site.

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés ou articles et surtout afin d’être toujours au courant des promotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.