Alimentation

Sevrage de votre bébé : quand et comment commencer ? Les erreurs à ne pas commettre

sevrage alimentation bio pour bébés en ligne pour une bonne diversification - twistshake

Sevrage : Comment aborder cette phase d’introduction des aliments solides d’une manière qui soit confortable pour vous et votre bébé.

Qu’est-ce que cela signifie de commencer le sevrage ? Le sevrage est défini comme le passage de l’allaitement maternel aux aliments solides.

Sevrage et diversification alimentaire

C’est la période qui marque le passage d’une alimentation exclusivement liquide à base de lait à une alimentation complémentaire enrichie de nouvelles textures et de saveurs différentes, le chemin qui mènera le bébé aux aliments solides commence. Dans cette phase de la vie du bébé, d’autres aliments sont introduits pour compléter, et non remplacer, le lait maternel ou le lait maternisé (bien que dès la naissance et pendant les premiers mois de vie, le lait maternel soit utilisé de préférence).

Le sevrage consiste donc à introduire progressivement d’autres aliments pour accompagner le lait. Au début, le sevrage nécessite une combinaison de lait et d’aliments solides, il est donc nécessaire de poursuivre l’allaitement maternel combiné à l’introduction d’aliments solides.

Ce régime, qui associe le lait maternel ou le lait maternisé à des textures plus fermes et à des saveurs différentes, est protecteur pour le bébé à plusieurs égards. En particulier, les enfants sevrés tout en étant encore allaités par leur mère ont moins de risques de développer des maladies respiratoires et un excès de poids dans les années suivantes.

Comment commencer le sevrage ?

Le sevrage est initié car à partir du sixième mois, les aliments solides répondent aux besoins nutritionnels que le lait seul ne peut plus assurer. La quantité de lait que le nourrisson peut consommer ne permet plus de couvrir les besoins en nutriments.

Dans l’alimentation complémentaire, les aliments solides complètent le lait, mais ne le remplacent pas : les nouveaux aliments complètent le régime alimentaire du bébé. Dès la première tétée, l’objectif est de compléter l’alimentation du lait avec des micronutriments (comme le fer et le zinc biologique) qui sont aujourd’hui déficients, mais des apports de grande valeur. Il est également important d’augmenter l’apport calorique, qui ne commence à être déficient à cet âge qu’avec le seul allaitement maternel.

Quand est ce que l’enfant est prêt à commencer le sevrage ?

Face à ces nouveaux besoins nutritionnels fondamentaux, l’acquisition même des compétences psychomotrices chez le nourrisson qui reconnaît et accepte la cuillère, est prêt à mâcher et à avaler des aliments solides, ainsi que la disparition du réflexe d’extrusion de la langue, placent l’enfant dans une nouvelle perspective. Il est possible de voir chez l’enfant, qui est prêt pour l’alimentation complémentaire, un besoin émotionnel de croissance qui doit être satisfait. Le nouveau mode est associé à d’autres changements, non seulement en termes de compétences acquises, mais aussi en termes émotionnels.

Ce n’est pas avant le sixième mois de vie que la plus grande capacité d’exploration, l’approche de la marche à quatre pattes, l’interaction avec chaque objet ou être vivant qui se présente à eux, sont motivées par le désir de grandir et d’apprendre.

De ce point de vue, nous pouvons considérer le sevrage comme une curieuse tension de l’enfant vers une nouvelle façon de s’alimenter, qui doit être soutenue et accompagnée avec soin. Il n’est pas rare que les parents qui ont commencé l’alimentation complémentaire au bon moment, et pas un instant avant, rapportent que la personnalité de leur enfant explose dans un élan de croissance. L’enfant semble prendre conscience de lui-même et du monde qui l’entoure et commence à apprendre, également par le biais de la nourriture, les effets que peut avoir l’interaction avec celle-ci.

Premier repas dans l’alimentation du bébé

Le bon moment pour commencer le sevrage : pas avant le sixième mois de vie, n’oubliez pas ! L’opinion partagée par de nombreuses sociétés scientifiques internationales et fortement soutenue par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) est que le sevrage ne doit pas commencer avant l’âge de 6 mois, que le bébé soit nourri au sein ou au lait maternisé.

Selon d’autres études scientifiques, en revanche, la raison pour laquelle de nombreuses mères ont tendance à introduire tôt des aliments solides est la perception d’une réduction de la production de lait maternel. Nous parlons de perception car il ne s’agit pas toujours d’une réduction objective et elle est souvent associée à l’observation par la mère que la succion est trop courte, ce qui en fait n’est que plus rapide qu’avant, le bébé étant plus grand et plus fort (et donc capable de sucer le lait plus rapidement) ayant atteint 3-4 mois.

En outre, la mère constate une diminution de la prise de poids hebdomadaire par rapport aux mois précédents. En réalité, ces deux phénomènes sont absolument physiologiques et ne doivent pas inquiéter la mère. La référence doit rester la courbe de croissance (les percentiles) et l’avis du pédiatre avant de procéder à des changements aussi importants dans la vie alimentaire et non alimentaire de l’enfant.

Repas : Préparation au sevrage classique, conseils et astuces pour bien démarrer

Le petit est-il prêt pour le sevrage ? Les signes peuvent être variés, mais 3 d’entre eux sont nécessaires et incontournables et se produisent généralement autour de 6 mois :

  • Le bébé avale les aliments au lieu de les recracher, contrairement à ce qu’il aurait fait quelques jours ou semaines auparavant ;
  • Il peut s’asseoir de manière autonome et garde la tête droite ;
  • Il a développé une coordination main-œil et est donc capable de regarder la nourriture, de la prendre avec sa petite main (plus tard avec une cuillère) et de la porter à sa bouche.
  • Il existe également des comportements qui laissent penser à tort que le bébé est prêt pour les premiers repas, mais ce n’est pas le cas :
  • Les réveils nocturnes, qui peuvent survenir non pas en raison d’un apport calorique insuffisant, mais pour mille autres raisons, comme les poussées dentaires ou les coliques ;


Chère maman, ne commencez pas le sevrage avant le sixième mois : en effet, un bébé de moins de 6 mois ne dispose pas encore des outils physiques (poussée dentaire, fonction gastro-intestinale, etc.) ni des outils psychomoteurs (intérêt pour les aliments autres que le lait, posture, coordination œil-main, etc.) lui permettant d’affronter le sevrage sans dommages futurs.

Les couverts adaptés à la diversification alimentaire et au sevrage

Afin de rendre les repas attractifs aux yeux de votre bébé, nous vous conseillons d’utiliser des couverts spécialement dédiés au sevrage :

  • Tasses / gobelets pour que votre bébé puisse boire en toute autonomie
  • Couverts en métal, en silicone, en plastique ou en bambou adaptés à tous les âges de votre bébé
  • Assiettes avec ventouse ou avec bord antidérapant pour éviter que votre bébé renverse sa nourriture

Tous ces produits sont bien sûrs sans BPA. Nous vous conseillons d’ailleurs de lire notre article sur le BPA

Plusieurs marques sont d’ailleurs présentes et disponibles au magasin Bio Pour Bébés : TWISTSHAKE / DODIE / MAM / BEBE CONFORT / NUBY

Nous espérons vous avoir éclaircis concernant le sevrage de votre bébé

Vous pouvez retrouver soit sur notre site soit dans notre magasin BIO POUR BEBES à Casablanca plusieurs autres produits naturels pour votre bébé ou enfant.

Si vous avez d’autres interrogations et afin de répondre à vos attentes, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère nutrition qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site.

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés ou articles et surtout afin d’être toujours au courant des promotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.