Hygiène

Rougeurs au niveau des fesses du bébé : comment les prévenir?

rougeurs bébé couches Cosmétiques naturels bio idée cadeau bebe. Parapharmacie Maroc. Livraison gratuite et partout au Maroc. Magasin bio pour bébés. Frais de port gratuits

Rougeurs dues à la mauvaise transpiration des couches


La dermatite fessière est aussi fréquente que redoutée, surtout en période estivale où la chaleur et le contact avec le sable contribuent à son apparition. Presque tous les parents ont dû y faire face au moins une fois au cours de la première année de vie de leur enfant et, même si dans de rares cas seulement elle est le signe d’une maladie systémique généralisée, elle est souvent un motif d’appréhension et de difficulté, car elle provoque beaucoup d’inconfort.

Les causes principales sont dues à la mauvaise transpiration des couches conventionnelles en substances synthétiques-plastiques ; celles-ci, en surchauffant la zone génitale, en contact direct avec des substances irritantes comme la sueur, l’urine et les fèces, provoquent des irritations et des macérations.

Cependant, l’érythème peut également être causé par une véritable allergie de contact due aux détergents et aux parfums utilisés tant dans la fabrication des couches conventionnelles que pour l’hygiène quotidienne du bébé et des couches lavables.

Enfin, elle peut également être causée par des changements de régime alimentaire, comme cela se produit pendant la phase de sevrage, ou en cas de culture de micro-organismes tels que des bactéries, des champignons et des levures qui vont provoquer une véritable infection.

En effet, malgré l’augmentation générale des antimycosiques et des antibiotiques, les candidoses et les mycoses sont en constante augmentation : l’apparition et la diffusion des fibres synthétiques, ainsi que l’utilisation de médicaments qui ont réduit l’incidence de certaines maladies bactériennes dans la petite enfance, ont eu pour effet paradoxal d’exposer les nourrissons à des maladies qui touchaient autrefois des catégories professionnelles particulièrement exposées à l’eau et mal nourries.

Les premières mesures pour éviter ce désagrément, qui peuvent être adoptées de manière autonome par le parent, commencent tout d’abord par le choix de la couche : changer de marque et de type est certainement la première chose à faire. C’est pourquoi il est conseillé de préférer les couches écologiques, respirantes, hypoallergéniques et non irritantes ou, mieux encore, celles en tissu. Dans ce dernier cas, la question du lavage se pose : au lieu d’utiliser l’adoucissant traditionnel, il suffit d’ajouter une cuillère à café de vinaigre à une lessive écologique, ce qui minimise les risques pour la peau.

Une autre précaution est l’utilisation d’un insert en soie burretta qui, grâce à ses propriétés antiseptiques et cicatrisantes, protège la peau dans les zones les plus délicates, en se plaçant entre la couche et le lange dans les zones rougies et en correspondance avec les plis naturels du corps.

Changez fréquemment la couche : aussi absorbante soit-elle, l’urine et les matières fécales qui restent en place pendant longtemps sont toujours irritantes.

Un nettoyage adéquat est important : pour l’hygiène intime, il est conseillé de se laver et de se rincer à l’eau claire, ou en tout cas de préférer des détergents biologiques, délicats, non gras, strictement exempts de SLS (Sodium Laureth Sulfate). Par conséquent, évitez les lingettes nettoyantes, mieux vaut utiliser l’huile pour bébé au calendula, qui nettoie sans risque en cas de rinçage non immédiat et non précis. Il est également très important de sécher parfaitement la peau.

Après le change, veillez à ce que le bébé puisse passer un certain temps sans couche : la peau va pouvoir sécher et s’oxygéner, limitant la stagnation de l’humidité qui favorise la prolifération des bactéries. Enfin, avant de remettre la couche, vous pouvez protéger et apaiser la zone avec la crème protectrice Malva Bianca, spécifique pour les peaux sensibles à tendance atopique, conçue spécialement pour les peaux irritées par les couches humides.

Même si la dermatite irritative est un simple désagrément qui peut être facilement résolu, il est bon de ne pas la négliger. C’est pourquoi, outre les précautions indiquées, vous pouvez trouver des informations supplémentaires sur le site de l’hôpital pédiatrique Bambin Gesù et, en cas de persistance, consulter votre pédiatre.

Nos produits pour éviter les rougeurs

Nous proposons des couches spécialement conçues pour éviter les rougeurs des fesses :

Nous proposons aussi des crèmes permettant d’apaiser les rougeurs ou les prévenir :

Nous espérons avoir répondu à vos questions.

Si vous avez d’autres interrogations et afin de répondre à vos attentes, nous avons mis en place un chat personnalisé avec notre conseillère nutrition qui est là pour vous écouter et vous conseiller. Pour la joindre, n’hésitez pas à cliquer sur le petit bouton vert sur notre site.

N’hésitez pas non plus à nous suivre sur notre page Facebook ou Instagram pour rester informé(e)s de nos nouveautés ou articles et surtout afin d’être toujours au courant des promotions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.